Pages

mercredi 17 décembre 2014

Wanna make three people happy for Christmas ?


1/ Buy this bundle
2/ Give the CD as a Christmas gift to your brother in law
3/ Give the tote bag as a Christmas gift to your sister
4/ Keep the vinyle for yours... oh sh** this is not a vinyle. -_-


mercredi 3 décembre 2014

Tonight is the night



Exactly 3 years ago.
First concert.
First pictures.
Tonight.
Same place.
15 concerts after.
Excitation is here.
Emotion will be there.
Such a loop is so great to live for me as a fan of this music.
This music which revealed to me like the best mix of what life could bring.
So powerful, so emotional, so caregiver.
Don't know really how to thank her.
Or should I say how to thank THEM.

vendredi 28 novembre 2014

Give Fans a Voice: Le deuxième de Lou

C'était la deuxième fois que Lou assistait à un concert de Selah Sue.
C'était le 17 novembre dernier, au Transbordeur, près de Lyon.
Voici ce qu'elle a bien voulu nous livrer de cet évènement qu'elle a, semble-t-il, vécu pleinement.

____________________________________

Aujourd'hui j'ai vu Selah Sue pour la deuxième fois.
J'avais tellement attendu ce jour, depuis la fin du dernier concert finalement, il y a un peu plus de deux ans. Ça en fait du temps deux ans, j'ai dû bien évoluer et elle aussi, mais pourtant ce soir quand elle est apparue devant moi, j'ai eu le sentiment de replonger en été 2012, c'était comme la revoir pour la première fois.

D'abord son chignon, puis ses pas toujours aussi haut perchés, et ce sourire qui m'est devenu familier.

« Bonsoir Lyon ! »

Bonsoir Sanne. Je t'attends depuis si longtemps.

Le Transbordeur est une salle pas très grande et très bien sonorisée, qui donne aux concerts un aspect gentil et familial. Elle a « commencé doucement » avec Always home, que j'avais presque oubliée avec les mois passés.

Et les chansons se sont enchaînées, j'ai été ébahie devant la quantité de nouvelles chansons, je savais qu'il y en avait beaucoup sur la setlist, mais le nombre ne m'avait pas paru aussi important. J'ai adoré voir la différence chez le public, à l'écoute des anciennes chansons puis des nouvelles. On voyait qui connaissait juste Raggamuffin, qui savait le premier album sur le bout des doigts, qui chantait tout le temps, quelque soit la chanson.

Elle était si belle, si naturelle, si près de moi et si proche de nous tous, ça m'a encore plus frappé que la première fois. Sa voix me faisait décoller dès le début de chaque chanson, et nous n'avions qu'à nous absorber dans la pétillante clarté de ses yeux pour être envoûtés par son monde, qui devenait nôtre le temps d'une chanson.
Un feu d'artifice.
L'impression de redescendre sur Terre après chaque morceau.
Plus frappant encore que deux ans auparavant.




Le sacré montage de Lou. A+.
____________________________________

© Texte par Lou D. - Thanks to Lou, once more. :)